Le démarrage d’une entreprise n’est pas une mince affaire. Toutefois, en suivant ces quelques étapes vous y parviendrez avec succès.

1. Avez-vous un tempérament « entrepreneur »?

Depuis un certain temps, vous évaluez la possibilité de démarrer votre entreprise. Certes, vos compétences professionnelles constituent un atout important. Toutefois, vous devez disposer de certaines caractéristiques personnelles indispensables à la création et à la gestion d’une entreprise. Les voici :

  • Une bonne capacité d’adaptation
  • Une confiance en vous et en votre projet inébranlable
  • Une créativité à toutes épreuves
  • Une facilité à communiquer
  • Un leadership qui ne fait aucun doute
  • Une grande disponibilité pour assumer des heures de travail variables
  • Une certaine tolérance au risque, etc.

Pour plus de détails, consultez le site de : Entreprise Québec.

Complétez adéquatement votre réflexion en lisant cet article : Pourquoi entreprendre.fr/5-raisons-detre-entrepreneur/.

2. Soyez accompagné(e) d’un mentor

Lors de la préparation et de l’implantation du démarrage de votre entreprise, vous ferez face à de nombreux questionnements. Dès le début, mettez-vous à la recherche du mentor qui saura vous supporter tout au long de ce processus. Son rôle est d’être à l’écoute de ce qui vous préoccupe et de partager ses connaissances et ses compétences. Ceci afin de faciliter votre prise de décision. Soyez rassuré: son implication est gratuite et confidentielle.

J’entends déjà ce que vous vous dites: « Je ne connais personne qui acceptera de jouer ce rôle. ». Détrompez-vous!

Rédigez d’abord le profil de la personne idéale. Par exemple :

  • Aimable
  • Disponible
  • Écoute constructive
  • Sans préjugés
  • Flexible
  • Traitement d’égal à égal
  • Honnête

Ensuite, cherchez parmi une liste des personnes faisant partie de votre cercle de connaissances. L’une d’entre elles correspond peut-être à ce profil. Si tel n’est pas le cas, il pourrait également s’agir d’un homme ou d’une femme d’affaires avec qui vous n’êtes pas en contact, mais dont les réalisations ont souvent été publiées par les médias. Prenez note également que certains organismes tels que Futurpreneur Canada, Mentorat Québec et Réseau M offrent des services liés au mentorat.

3. Confirmez le potentiel de votre idée

À première vue, votre idée vous semble fantastique. Cependant, votre entourage a formulé certaines réserves semant ainsi le doute dans votre esprit. Avant d’aller plus loin dans vos démarches, il s’avère donc approprié de confirmer le potentiel de votre projet. Pour ce faire, trois étapes doivent être accomplies :

  • Une recherche documentaire :

    • L’ampleur du marché visé (donnée présentée idéalement en dollars mais, selon le marché concerné, les statistiques disponibles peuvent être publiées en tonnage, en heures travaillées, etc.).
    • Le dynamisme de ce marché en pourcentage, comparativement à la performance des années précédentes.
    • Les tendances du secteur d’activité pour les trois prochaines années (changements d’attitude et de comportements chez la clientèle visée).
    • Les caractéristiques de l’environnement extérieur à l’entreprise (culturel, démographique, économique, écologique, juridique, politique, social et technologique).
  • Une étude de marché :

    • De groupes de discussion
    • D’entrevues individuelles
    • D’une enquête administrée par téléphone, par télécopieur, par courriel, par la poste, etc.
    • D’un test de marché en situation réelle
  • Une évaluation des forces et faiblesses de la concurrence :

    • Un coup d’œil à leur site web respectif vous donnera un aperçu des produits et des services offerts.
    • Un client mystère formulera son niveau de satisfaction vis-à-vis la qualité du service à la clientèle.
    • Des visites en magasins vous dévoileront leurs stratégies de prix de vente.

Les données et les informations cumulées enrichiront votre réflexion d’une part et, d’autre part, la fiabilité des sources utilisées donneront de la crédibilité à votre plan d’affaires.

4. Choisissez le nom de votre entreprise

Votre attention est constamment sollicitée par des noms d’entreprises : enseignes, pub, camions de livraison, articles de journaux, etc. À venir jusqu’à présent, ceux-ci vous laissaient probablement indifférent. Soyez dorénavant plus attentif : sont-ils attractifs, faciles à retenir, descriptifs des produits et services offerts?

Cette brève introduction vous sera fort utile pour trouver le nom de votre entreprise et ce, en respectant les cinq étapes proposées :

Étape #1 : Rédigez d’abord la mission de votre entreprise.

Ainsi, le nom choisi reflétera les produits et services offerts à court, moyen et long terme.

Étape #2 : Établissez les critères d’évaluation pour choisir le nom.

Voici quelques indications :

  • Se prononce aisément
  • Facile à retenir
  • Épellation simple
  • Illustre bien la vocation de l’entreprise
  • Ça s’écrit comme ça se prononce
  • Les clients visés vont y adhérer
  • Ne déroge pas aux valeurs, à la mission et au ton de la marque
  • Englobe aisément toutes les additions possibles de produits/services au fil des ans

Étape #3 : Maximisez le nombre d’idées formulées.

Étape #4 : Évaluez les noms retenus.

Pour y parvenir sur un plan rationnel plutôt qu’émotif, accordez une note à chacun des critères énoncés à l’étape #2.

Étape #5 : Vérifiez si le nom existe déjà.

Consultez le site web du Registraire des entreprises

5. Complétez les aspects légaux

Avant le démarrage d’une entreprise, vous devez en établir la structure légale correspondant à la nature de vos activités :

  • Entreprise individuelle
  • Incorporation, Société en nom collectif (S.E.N.C.)
  • Société en commandite (S.E.C.)
  • Organisme à but non lucratif ou,
  • Association.

Pour plus de détails : Registraire des entreprises

6. Inscrivez votre entreprise aux fichiers de la TPS et de la TVQ

Si vous prévoyez que vos revenus excéderont 30 000 $ dès le premier exercice financier, vous devez  inscrire votre entreprise aux fichiers de la TPS et de la TVQ (Revenu Québec – inscription aux fichiers).

N’oubliez pas d’obtenir les permis nécessaires ou, encore, les droits d’auteur ou les brevets (si besoin est) afin de protéger les actifs de votre entreprise.

7. Créez un compte d’entreprise dans une institution financière

Vous le savez déjà, les caractéristiques et les conditions associées aux produits et services offerts varient d’une institution financière à l’autre. Faites d’abord l’analyse de vos besoins : vos clients vont-ils vous payer comptant, par chèque, carte de débit, carte de crédit ou, encore, par transfert électronique? Quelle forme prendra la rémunération de vos employés? Quelles sont les exigences de vos principaux fournisseurs? Vous devez donc être bien renseigné afin de choisir le plan qui vous convient le mieux. Ainsi, les institutions financières rencontrées vous soumettront des propositions correspondant précisément à vos besoins financiers. Vous devrez toutefois les comparer entre elles, car les frais mensuels varieront selon les produits et services demandés, les taux d’intérêt peuvent être fixes ou variables et plus ou moins de garanties seront exigées selon le risque escompté.

Soyez bien organisé dans la collection des données. Cela facilitera votre décision.

8. Préparez votre plan d’affaires

Vous n’êtes pas familier avec l’élaboration d’un plan d’affaires? Trois solutions s’offrent à vous :

  • Rédiger vous-mêmes votre plan d’affaires en utilisant un des modèles proposés sur le web
  • Suivre une formation en démarrage d’entreprise
  • Confier la rédaction à un professionnel offrant cette expertise

Ne négligez pas cette étape. Elle est cruciale en tout temps mais plus particulièrement au moment du démarrage d’une entreprise car elle vous oblige à planifier les ressources humaines, opérationnelles et financières nécessaires à une gestion efficiente au cours des deux ou trois prochaines années.

Quelles que soient vos craintes, MONPLAND’AFFAIRES.ca vous supportera dans cette démarche.

9. Négociez le financement nécessaire

Les états financiers prévisionnels contenus à votre plan d’affaires indiquent au lecteur le montant total du financement nécessaire. Vous connaissez déjà  l’importance de votre mise de fonds et le support monétaire de votre entourage (Love Money). Votre projet rencontre-t-il les exigences formulées pour l’obtention de subventions municipale, provinciale ou fédérale?  Un incubateur d’entreprise contribuerait possiblement à réduire vos frais d’opération. Des anges financiers accepteront d’investir et de s’investir réduisant le risque pour les institutions financières contactées.

10. Démarrez !!!

Plusieurs étapes doivent être accomplies afin de concrétiser le démarrage de votre entreprise. Certaines sont enchevêtrées alors que l’échéance d’une autre dépend de la complétion de la précédente. Un plan d’action mis sur papier vous sera fort utile pour atteindre efficacement vos objectifs. Ce plan doit contenir les éléments suivants :

  • Actions
  • Responsables
  • Budget prévu – $
  • Coût réel – $
  • Variation – $
  • Échéance
  • Date de réalisation
  • Remarques

Ça vous embête? Voici le modèle suggéré : Modèle de plan d’action

En conclusion, démarrer une entreprise exige que vous soyez bien préparé. Mettez-y tout votre cœur!

Besoin d’aide?

Il me fera plaisir de vous accompagner dans ce processus.

Hélène Collette, MBA

MONPLAND’AFFAIRES.ca

helene@monplandaffaires.ca

info@monplandaffaires.ca

(514) 934-5420