Il est temps de réviser votre plan d’affaires

par | Mar 5, 2022 | Conseil, Planification, Révision | 0 commentaires

Table des matières

Introduction

Quelques mois sont écoulés depuis que vous avez terminé l’élaboration de votre plan d’affaires et tout ne s’est pas déroulé comme vous l’aviez estimé.

Cela est tout à fait normal ! Malgré une longue expérience dans la prévision de revenus et de dépenses, il est rarissime d’arriver pile-poil sur les données financières prévisionnelles présentées en premier lieu. La variation peut être minime et, dans ce cas, il est inutile pour vous de s’inquiéter.

Cependant, il arrive qu’elle soit importante :

  • Une pandémie, une guerre ou des événements sur lesquels vous n’aviez aucun contrôle ont détourné l’attention de la clientèle visée. Les efforts investis sont demeurés vains. Les dépenses sont très élevées et les revenus sont négligeables. Les pertes sont certainement considérables.
  • À l’inverse, la réponse à votre proposition a été largement supérieure à vos prévisions et vous devez réorganiser les opérations afin de répondre adéquatement à la demande.

Ne cédez pas au découragement !

Allez ! Sortez votre plan d’affaires. Allez à la rubrique intitulée Plan B. Vous y êtes ? Parmi les actions énoncées, l’une d’entre elles représente-t-elle une solution applicable, et ce, à très court terme pour rectifier la situation dans laquelle se trouve actuellement l’entreprise ?

  • Si oui, tracez immédiatement un plan d’action afin d’établir les ressources humaines, opérationnelles et financières essentielles à la mise en place de cette action.
  • Si non, ne restez pas seul. Réunissez quelques personnes aptes à vous enrichir de leurs compétences et disposées à vous proposer des pistes de solutions. Vous analyserez ensuite la faisabilité de chacune d’entre elles et choisirez celle qui générera le meilleur rendement à court terme.

Vous êtes maintenant plus confiant ?

Reprenez la lecture de votre document à partir du début. Laissez germer les questions, les doutes et les incertitudes que cet exercice provoque en vous :

Votre projet semblait pourtant bien ficelé. Que s’est-il passé ?

Il faut garder à l’esprit que trois éléments bougent continuellement et risquent d’influencer à la hausse ou à la baisse la performance de votre entreprise dans son marché. Il s’agit des besoins de la clientèle visée, des changements de stratégies des firmes concurrentes et du mouvement à la hausse ou à la baisse des tendances liées à la consommation de votre produit/service.

Vos stratégies de marketing ont été établies selon votre analyse des renseignements obtenus au moment de la rédaction de votre plan. Mais aujourd’hui, l’environnement externe (démographique, social, technologique, économique, politique, légal et écologique) de l’entreprise peut avoir évolué différemment.

Par exemple :

  • Votre emplacement est facilement accessible, mais des travaux routiers forcent la clientèle à effectuer ses achats chez un autre commerçant. Vos revenus sont faibles et vous assumez les frais d’un inventaire considérable.
  • Votre principal concurrent a fermé son entreprise à la suite d’une longue maladie. Plusieurs de ses clients vous confient maintenant leurs commandes de matières premières et vous peinez à répondre à la demande, devant cette forte croissance des ventes.

Il est important de bien comprendre la situation que vit actuellement votre entreprise avant de prendre des décisions que vous pourriez regretter.

Revenez à la révision de votre plan d’affaires et relisez chacune des parties, dans l’ordre qu’elles apparaissent.

Partie 1 : l’entreprise et son environnement:

Le contexte

La description du contexte doit être révisée afin de mieux illustrer la réalité d’aujourd’hui. Elle constitue un portrait de la situation avec laquelle toutes les entreprises doivent composer, avec plus ou moins de succès. Si vous craignez que votre compréhension soit erronée, faites quelques appels téléphoniques auprès de clients ou de fournisseurs en qui vous avez confiance. Leur lecture du marché est souvent très juste. À ce stade-ci, il est important que vos hypothèses soient vérifiées.

La description de l’entreprise

Au cours des derniers mois, votre entreprise a-t-elle pris une direction différente de celle décrite dans votre plan d’affaires ?

  • Si oui, vaudrait-il mieux revenir à votre première idée ?
  • Si non, votre modèle d’affaires est-il bien défini ? Votre offre répond-elle aux besoins actuels de la clientèle visée ? Votre positionnement pourrait-il être plus convaincant ? Vos outils de communication ont-ils été bien choisis ?

Si vous le jugez à propos, révisez la description de votre entreprise.

La vision

Votre énoncé de vision est une source de motivation pour vous et vos employés. N’hésitez pas à l’amender si celle-ci ne vous inspire plus.

La mission de l’entreprise

Votre mission d’entreprise doit préciser le nom de votre entreprise, le type de clientèle visée, ce que vous lui proposez, ce qui vous distingue des firmes concurrentes et, surtout, ce que vous lui apportez. Par exemple, il pourrait s’agir d’accroître la performance financière, de diminuer le temps requis pour la fabrication de leurs produits ou, encore, d’augmenter la satisfaction de leur clientèle.

Pour obtenir plus de détails concernant l’élaboration de votre mission, cliquez ICI.

En y réfléchissant bien, votre mission a-t-elle inspiré la nature et la qualité des produits ou des services commercialisés ?

Si nécessaire, révisez la mission de votre entreprise.

La structure juridique de l’entreprise

Si la structure juridique de l’entreprise n’a pas été modifiée depuis la présentation initiale de votre plan d’affaires, il n’est pas nécessaire d’y apporter des modifications.

Toutefois, il est possible que vous ayez d’abord immatriculé votre entreprise et complété ultérieurement le processus d’incorporation.

Dans ce cas, le numéro d’immatriculation demeure inchangé, mais vous devez indiquer les renseignements liés à l’incorporation (Québec ou Canada).

Note : si votre entreprise est inscrite aux taxes de vente fédérale et provinciale, les numéros de compte doivent aussi être mentionnés dans cette même rubrique.

La présentation du projet

Quelques questions viennent spontanément à l’esprit :

Vous êtes dans les affaires depuis plusieurs années et votre plan d’affaires est révisé à la fin de chaque exercice financier pour refléter les données actuelles de l’entreprise et, s’il y a lieu, réviser les états financiers prévisionnels.

Q1 : Est-il nécessaire de conserver cette rubrique « Présentation du projet » si aucun projet spécifique n’est prévu au cours des trois prochaines années ?

R1 : Non. Il doit être retiré du plan d’affaires.

Le contexte indique au lecteur de votre plan d’affaires que votre projet #1 est retardé pour XYZ raisons et que le projet #2 présente à court et moyen terme plus de retombées potentielles pour l’entreprise.

Q2 : La présentation du projet #1 est-elle toujours pertinente ?

R2 : Non. Si vous avez rédigé un rapport justifiant l’arrêt ou le retard du projet, il est préférable de signaler la présence de ce rapport en annexe.

Les promoteurs

Dans votre enthousiasme, vous avez accepté de vous associer avec une personne dont le discours était très étoffé. Toutefois, au fil du temps, vous avez commencé à déchanter, car celle-ci contribue peu au développement des affaires et exige en contrepartie des retombées monétaires non prévues au contrat.

Cette situation est délicate. Cependant, elle doit être résolue, car elle nuit à la santé financière de l’entreprise. Ayez recours à la médiation commerciale si l’autre partie refuse de collaborer.

Médiation commerciale – définition selon le dictionnaire Thésaurus :

Moyen de régler un conflit ou un litige dans le cadre d’une relation d’affaires en faisant appel à un tiers dans le but d’éviter un procès.

Le contenu de votre plan d’affaires doit donc être révisé afin d’informer le lecteur de votre décision. Compte tenu de vos forces et faiblesses personnelles déjà mentionnées dans cette même section, est-il essentiel que vous ayez un ou plusieurs associés ?

Si la réponse est OUI et que vous n’avez pas encore identifié cette personne, donnez-vous le temps de réaliser l’exercice proposé dans cet article : «  Avez-vous trouvé le bon associé ? »

Le profil de l’associé « idéal » pourra ensuite être reproduit dans votre plan d’affaires en attendant que le résumé d’expérience de la personne avec qui vous serez associé y soit intégré.

Si la réponse est NON et que votre préoccupation à ce moment était de bénéficier de votre complémentarité, pensez plutôt à un mentor ou encore, à former un comité consultatif.

Les conseillers externes

Cette section présente les professionnels ayant accepté de vous encadrer dans la gestion de votre entreprise. Il s’agit de la mettre à jour, certains s’étant possiblement désistés alors que d’autres se sont ajoutés.

Rappel : un bref paragraphe doit résumer l’expertise de chacun des conseillers externes et les curriculums vitae doivent être présentés en annexe du plan d’affaires.

Le calendrier de réalisations

La plupart des étapes indiquées dans cette section de votre plan d’affaires sont terminées. Informez le lecteur des prochaines étapes contenues dans votre plan d’action.

L’importance ($) et le dynamisme du marché (%)

Les statistiques décrivant l’importance et le dynamisme du marché doivent être récentes et issues de sources crédibles. Au moment de réviser votre plan d’affaires, il est utile de vérifier si de nouvelles données ont été publiées récemment. Si tel est le cas, les informations et les références doivent être mises à jour.

L’influence de l’environnement (démographique, écologique, économique, légal, politique, social et technologique)

L’influence de l’environnement externe a peut-être été abordée dans la section « Contexte ». Il ne s’agit pas de répéter ici la même information, mais plutôt de confirmer vos hypothèses justifiant les difficultés rencontrées par votre entreprise.

Conservez les articles encore pertinents et retirez ceux qui ne le sont plus.

De nouveaux articles, tels que le résultat de sondages effectués par des firmes reconnues, des documents rédigés par des experts et des articles publiés par des magazines spécialisés peuvent être ajoutés.

Encore une fois, les textes retenus pour alimenter vos dires doivent être issus de sources crédibles.

L’analyse des tendances du marché

Il peut s’agir de tendances à la hausse ou à la baisse ayant elles aussi une influence sur la situation vécue par les acteurs du ou des marchés impliqués.

Les mêmes recommandations s’appliquent ici également :

  • Conservez les articles encore pertinents et retirez ceux qui ne le sont plus.
  • De nouveaux articles, tels que le résultat de sondages effectués par des firmes reconnues, des documents rédigés par des experts et des articles publiés par des magazines spécialisés peuvent être ajoutés.
  • Les textes retenus pour alimenter vos dires doivent être issus de sources crédibles.

L’analyse des forces et faiblesses de l’entreprise

À première vue, les éléments énoncés ici sont toujours les mêmes à moins que la situation vécue actuellement vous ait fait découvrir une facette de votre entreprise qu’il serait bon de préciser dans les forces ou faiblesses.

L’analyse des forces et faiblesses de la concurrence

Il y a peu de chance que les forces et faiblesses de la concurrence aient évolué à ce point au cours des derniers mois ou de la dernière année. Toutefois, parmi les entreprises mentionnées, certaines ont peut-être fermé boutique ou transformé leur modèle d’affaires. Apportez les correctifs qui s’imposent.

Partie 2: le plan de marketing

Selon les modifications apportées à votre modèle d’affaires, il est possible que votre plan de marketing doive être retravaillé surtout si votre positionnement est revampé et vos stratégies de commercialisation mieux adaptées aux attentes et aux besoins d’une nouvelle clientèle.

Lorsque vous aurez terminé la révision du plan de marketing, il est de mise que vous élaboriez vos prévisions de revenus en unité et en dollars, et ce, pour les trois prochaines années. Car celles-ci introduisent les besoins en ressources humaines, opérationnelles et financières.

Partie 3: le plan d’exploitation

En effet, la planification des différents aspects liés à l’exploitation de l’entreprise est influencée par l’ampleur projetée des revenus.  Elle concerne les éléments suivants :

  • Agrandissement ou réaménagement de vos installations actuelles
  • Déménagement
  • Acquisition d’équipement additionnel ou plus spécialisé
  • Respect de nouveaux règlements ou exigences imposées par l’un ou l’autre des trois paliers gouvernementaux
  • Nouveaux fournisseurs
  • Transformation du processus de fabrication

Certains de ces éléments exigent un investissement additionnel ou impliquent des dépenses d’exploitation accrues dont vous devrez tenir compte lors de l’élaboration du coût du projet et de l’état des résultats prévisionnels.

Partie 4: le plan des ressources humaines

Pour atteindre adéquatement vos prévisions de revenus, il vous faudra peut-être embaucher de nouveaux employés.

Cela implique une planification de votre stratégie de recrutement et une évaluation des besoins additionnels de formation et/ou de perfectionnement.

Par ailleurs, la rémunération et les avantages sociaux doivent possiblement être mis à jour, ceci afin de fidéliser vos employés.

Partie 5: le plan financier

Vous possédez suffisamment de données pour échafauder l’ensemble des dépenses à encourir au cours des trois prochaines années.

Le détail des coûts et des besoins de financement est précisé dans cette même rubrique si la commercialisation d’un projet est mentionnée dans votre plan d’affaires.

D’autres informations financières sont aussi attachées au plan d’affaires, soit :

  • Les états financiers illustrant la performance de l’entreprise au cours des trois derniers exercices ;
  • Le flux de trésorerie prévisionnel ;
  • L’état des résultats prévisionnels ;
  • Le bilan prévisionnel.

Partie 6: le plan B

Vous le savez maintenant, l’ébauche d’un plan B risque de vous être très utile si, encore une fois, le vent tourne et que vous deviez réagir. Le site web smallbusinessact.com formule quelques suggestions pour inspirer votre créativité :

  • Quelle autre clientèle puis-je servir avec mon idée/produit ?
  • Comment puis-je communiquer avec mon équipe et mes clients si ma principale forme de communication est perturbée ?
  • Quelles sont les autres sources d’approvisionnement ?

Partie 7: la conclusion

Le lecteur de votre plan d’affaires est d’abord vous-même. En le relisant, vous devez être convaincu·e de la pertinence et de la légitimité de votre démarche. Ainsi, lorsque vous le présenterez à quiconque souhaite vous venir en aide, vous serez plus persuasif.

Si la tâche vous semble colossale, n’hésitez pas. C’est avec plaisir que je vous accompagnerai dans le processus de révision de votre plan d’affaires.

Hélène Collette MBA

Contactez-moi dès maintenant !